Lorsqu’un verre tombe par terre il se fissure, en terme « chimique » : les liaisons entre les molécules se sont cassées. La colle est capable de reconstituer artificiellement ces liaisons.

Un peu de chimie :

Tout se passe à l’échelle atomique. Les atomes sont entourés de plusieurs couches d’électrons. Quand la dernière est pleine, les atomes sont stables.

Focus d’un bon collage :

Les 2 étapes pour que les électrons se rencontrent :

  • bien étaler la colle sur toute la surface (la colle est capable de s’infiltrer partout en pénétrant par capillarité dans les pores et les aspérités sans emprisonner de bulles d’air)
  • solidification de la colle : la colle durcit et les liaisons moléculaires retrouvent leur solidité.

Les types de colle :

Il n’existe pas de colle universelle, à chaque collage  sa colle spécifique. Car pour qu’une colle soit efficace il faut qu’elle forme les mêmes molécules que celles des polymères à joindre (en gros plus la colle a d’affinité avec les pièces à encoller, plus les liens entre les molécules seront forts).

  • Les colles époxy : collage chimique (idéal pour le métal)
  • Les colles ioniques : collage par ions, elle s’établit quand deux atomes de charge électrique opposée s’attirent (idéal pour le papier)
  • Les colles à solvant : dillution de la colle avec un solvant (généralement de l’alcool) puis quand l’alcool s’évapore la colle redevient solide
  • Les colles thermofusibles : dures à l’origine, on les chauffe pour qu’elles deviennent liquides. En refroidissant, elles retrouvent leur solidité
  • La superglu : La molécule, le cyanoacrylate, qui la compose possède la particularité de créer des liaisons avec les molécules d’eau. Or, celles-ci sont présentes à peu près partout, même sur vos doigts…

Historique de la colle

  • Les premières colles apparaissent à l’age de la pierre polie alors que les chasseurs avaient recours au bitume pour fixer les pointes en os
  • 2000 – 3000 av JC, les Egyptiens fabriquaient des adhésifs végétaux pour assembler des pièces de bois
  • 1600 – 1800 Amélioration des adhésifs végétaux par des résines
 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *