Le bâillement est souvent interprété comme une preuve d’ennui ou de fatigue. Il apparait tôt le matin ou tard le soir, après un repas ou tout simplement au cours de la journée sans raison apparente. Il s’agit d’une réflexe physiologie banale.

Physiologie du bâillement :

Il semble que bâiller : le fait d’aspirer une grande quantité d’air par une respiration prolongée, active l’oxygénation du sang et redonne un coup de fouet provisoire à l’organisme fatigué.

Les 4 étapes d’un bâillement :

  1. Longue inspiration
  2. Apnée d’environ une seconde (la contraction des muscles et la pression interne réduit notre acuité auditive)
  3. Expiration par la bouche très rapide qui peut stimuler l’activité des glandes lacrymales (c’est pour cette raison que très souvent il y a une petite larme au coin de l’œil)
  4. Impression d’être détendu

Les raisons du bâillement :

Le bâillement est souvent signe d’une fatigue importante « je suis fatigué’ » il aurait pour effet de contribuer à l’oxygénation cérébrale (oxygéner notre cerveau). Mais en réalité, les raisons sont encore mystérieuses car le bâillement est le résultat de l’intervention de plusieurs neurotransmetteurs et hormones, même si le geste parait anodin.

Qui baille ?

Le bâillement est le propre de l’homme et de la plupart des vertébrés. Même les bébés, dans le ventre de leur mère, ont tendance à bâiller à certains moments.

J’espère que cet article ne vous aura pas fait bailler 😉

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *