Au tout début de l’ écriture, qui est née presque simultanément en Mésopotamie et en Egypte vers 3000 avant notre ère, toutes les directions d’ écriture coexistaient. On a retrouvé des textes écrits verticalement et horizontalement, dans l’ un ou l’ autre sens.

Chez les Egyptiens, textes et dessins étaient souvent présents simultanément. Les textes, qu’ ils se trouvent à droite ou à gauche, étaient écrits dans la direction du personnage représenté.

Avec le développement de l’ enseignement scolaire, écrire est devenu une pratique courante. Le besoin s’ est fait sentir d’ une écriture plus adaptée et rationnelle, permettant de copier rapidement des textes faciles à diffuser. Pour cela, il était nécessaire de contrôler visuellement les mots au fur et à mesure de leur copie et d’ éviter que la main ne s’ interpose entre l’ écrit et l’oeil. Les matériaux utilisés comme support, l’ instrument d’ écriture et la position du scribe, en l’ absence de tables à écrire, ont alors joué un rôle déterminant dans le choix du sens de l’ écriture.

Les scribes égyptiens étaient assis par terre, en tailleur. Dans cette position ils maniaient plus aisément les rouleaux de papyrus, d’ environ cinq mètres de longueur, sur lesquels ils écrivaient avec un roseau imprégné d’ encre. Ils tenaient le roseau d’ une main détendue, placée en dessous de la ligne d’ écriture qui, quelque soit le sens de l’ écriture, restait lisible. Les Egyptiens ont adopté le sens droite-gauche et ils l’ ont transmis, avec leur technique d’ écriture, aux Hébreux et aux Araméens qui l’ ont, eux-mêmes transmis aux Arabes. Hébreux et Arabes l’ ont conservé jusqu’ à nos jours.

Les scribes mésopotamiens, eux, écrivaient souvent debout. Ils utilisaient des supports rigides : tablettes d’ argile ou de bois recouvertes de cire qu’ ils creusaient à l’ aide d’ un poinçon. Leur main était crispée au dessus du texte et le cachait s’ ils n’ écrivaient pas de gauche à droite.

Cette technique d’ écriture est passée chez les Phéniciens puis, de là, chez les Grecs, qui écrivaient également en houstrophédon, c’ est-à-dire alternativement dans les deux sens et chez les Romains. Ceux-ci connaissaient les deux types    d’ écriture. Toutefois, en Grèce comme dans l’ empire romain, les actes de copie sur papyrus (droite-gauche) étaient assignés à des esclaves qui, pour cela, étaient assis par terre. Les hommes libres, ne pouvant adopter une telle position, écrivaient debout ou assis, avec des poinçons, sur des supports rigides. De ce fait, ils écrivaient de gauche à droite. Grecs et Romains ont conservé ce sens dans leurs écritures respectives. Notre écriture en dérive directement.

 

2 Responses to Pourquoi écrit-on de gauche à droite ?

  1. Trubbitiadder dit :

    beaucoup appris

  2. […] question pour en savoir plus : pourquoi est-ce que nous écrivons de gauche à droite […]

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *