Les 3 opérateurs

Les trois opérateurs historiques Orange, SFR et Bouygues Télécom équipent en septembre 2006 plus de 98% des utilisateurs pour les services « 2G » communication par la voix. Ce chiffre inclut les abonnés des nouveaux opérateurs en contrat de licence de marques historiques : M6 Mobile (orange). Universal Mobile (Bouygues). TF1 Mobile (Bouygues) et Fnac Mobile (Orange). Ils détiennent aujourd’hui près de 98% des parts de marché. Les 2% restants sont la percée des MVNO.

Orange détient 23 millions d’abonnés soit près de la moitié des clients mobile avec abonnement grâce à son nom « France Télécom » et à son réseau de Boutiques. Il est donc le leader suivi de SFR et Bouygues. Cette analyse date de fin 2006. Il est à noter hormis la percée des MVNO que les parts de marchés des 3 opérateurs sont sensiblement identiques depuis 1997.

Les MVNO

Les MVNO : « Mobile Virtual Network Opérator » en français : Opérateur Mobile virtuel. Ce sont des revendeurs de minutes achetées en gros à l’un des trois opérateurs historiques. Ils ne sont donc pas maîtres de leur réseau mais proposent des services similaires. La première offre commercialisée MVNO a débuté en 2004, elle proposait des tarifs environ 20% moins chers que les trois opérateurs implantés avec des services similaires.

Aujourd’hui on dénombre l’implantation de 17 MVNO. Chacun comporte des caractéristiques communes ex : Débitel : « low-cost », Ten : Email, Breizh mobile : pour la région de Bretagne, segmentation 14-20 : Virgin…
Ces fournisseurs de solutions de téléphonie mobile sont soit des spécialistes du marché de la téléphonie mobile (Télé2, The Phone House, Neuf Cegetel), soit des marques à forte identité (TF1, M6, NRJ, Virgin) soit des distributeurs (Carrefour, Auchan, Fnac).

En Septembre 2006, les MVNO « opérateurs virtuels » équipent 2% du parc d’abonnés soit près d’un million de personnes. Les MVNO ont un taux de croissance plus élevé que les 3 opérateurs du fait de leurs offres attractives et de leur position sur le marché que les opérateurs historiques ne peuvent pratiquer.

Les Mobiles Nus

Le mobile sans abonnement a une très forte attractivité. En 2005 il s’est vendu près d’un million de téléphone sans abonnement. Cela a représenté un marché de 280M€ dont environ 30% des ventes sont enregistrées par le canal de la vente sur Internet. « Cdiscount, PixMania, Rueducommerce, meilleurmobile. »

En Europe quatre fabricants détiennent 80% des parts de marché : Nokia, Samsung, Motorola, Sony Ericsson. Chaque opérateur a des caractéristiques différentes :

  • Nokia est le constructeur ayant le plus de référence, on en dénombre actuellement sur le marché près de 60.
  • Samsung est celui qui privilégie les téléphones en « slides » c’est-à-dire coulissants. Le design prime sur les caractéristiques techniques.
  • Sony Ericsson est la marque privilégiant le côté technique au design.
  • HTC ou Anciennement Qtek s’adresse à une clientèle professionnelle.

Les constructeurs sortent en moyenne 3 téléphones chaque mois. La durée de vie de chaque référence est estimée à environ 1 an.
Meilleurmobile présente chaque téléphone par une photo et décrit en 25 points les caractéristiques de chaque mobile (taille, poids, autonomie, mémoire, photo, lecteur mp3, Wi-Fi…). Cela permet aux internautes de pouvoir facilement comparer chaque téléphone.

Les Accessoires et sonneries

Les accessoires

Les fabricants d’accessoires sont majoritairement des fabricants de téléphones. Les accessoires représentent encore un marché émergent. Dès l’arrivée des mobiles, les constructeurs ont vendu des accessoires type housse ou chargeur de batterie.

En 2007, beaucoup de téléphone sont désormais compatibles Bluetooth, ce qui permet une complémentarité par des objets sans fil « type kit oreillette, montre vibrante… ».

Le développement des fonctionnalités photos et MP3 a permis aux accessoiristes de développer des accessoires pour tous les goûts (carte mini SD qui permet l’enregistrement des photos, vidéos, MP3, à l’infini).
Les marges dégagées dans ce secteur d’activité sont pour le moment assez faibles en raison du coût du produit et de la mise en vente sur le marché. Pourtant les sites Internet tels que meilleurmobile ne peuvent se passer de proposer ces produits qui permettent d’avoir une offre étendue et qui sont des points d’entrées sur le site importants.

Les sonneries

Les nombreuses ventes de mobile multimédia ont fait décoller la vente de services en ligne type : Sonnerie, logo… afin de pouvoir personnaliser facilement le mobile. Ce marché a généré en 2005 150m€ de CA. Il est essentiellement concentré sur des plateformes spécialisées qui investissent des budgets importants en communication.

Ce type d’offres s’adresse principalement aux 15-24 ans qui téléchargent plusieurs sonneries ou logo chaque mois. La durée de vie de ces sonneries est d’environ 4 mois ce qui oblige les prestataires de services à renouveler régulièrement leur catalogue.

Les marges dégagées par les sonneries sont extrêmement faibles du fait de leur coût final au client. Il faut donc énormément de trafic et de téléchargement pour que ce service soit rentable pour un site internet.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.